La Nébuleuse du Chat: Une enquête de Benjamin Sioui par Benoît Bouthillette

La Nébuleuse du Chat: Une enquête de Benjamin Sioui par Benoît Bouthillette

Titre de livre: La Nébuleuse du Chat: Une enquête de Benjamin Sioui

Auteur: Benoît Bouthillette

Broché: 103 pages

Date de sortie: September 18, 2007

La Nébuleuse du Chat: Une enquête de Benjamin Sioui par Benoît Bouthillette est disponible au téléchargement en format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez accéder à des millions de livres. Tous les livres disponibles pour lire en ligne et télécharger sans avoir à payer plus.

Benoît Bouthillette avec La Nébuleuse du Chat: Une enquête de Benjamin Sioui

Après le succès de La Trace de l'escargot, Prix Saint-Pacôme 2005 du roman policier et finaliste au prix Arthur-Ellis 2006, où il fut qualifié par le jury de " l'un des cinq meilleurs romans publiés au Canada au cours de la dernière décennie, tous genres confondus ", voici la première enquête de l'Inspecteur Benjamin Sioui destinée à un jeune lectorat.

La jeune Betty, douze ans, a retrouvé le cadavre de son chat Marcelnush au pied de la chute Kabir Kouba. Elle est absolument certaine qu’il n’a pas été victime d’un accident. Touché par son chagrin, révolté par la violence qui sévit dans ce monde, l’inspecteur Benjamin Sioui l’aide à traquer le coupable. Qui donc aurait eu intérêt à tuer le chat de Betty ? L’enquête lève le voile sur une vérité bien sombre, mais surtout lie à jamais les deux amis, sous le ciel étoilé du village huron-wendat de Wendake.


Ce que la critique a dit de La Nébuleuse du Chat :

« Un vrai petit bijou : d’abord un vrai de vrai roman policier (genre plutôt rare en jeunesse) qui respecte assez les règles pour pouvoir jouer par ailleurs avec eux. Beaux revirements et conclusion inattendue. En prime une voix d’écrivain, une démarche littéraire, tout ça adapté à un jeune lectorat. Mais les adultes y trouvent leur compte et pas juste les fans de Benoît Bouthillette. »
9,5 sur 10
-Bärbel Reinke, CKRL Québec, 6 octobre 2007

« Quand il dit qu’il ne s’adresse pas uniquement aux jeunes, l’auteur n’a pas tort. Les adultes risquent eux aussi d’y trouver leur compte d’aventures, en grande partie à cause de la présence de l’inspecteur Sioui. »
4 étoiles
-Christine Fortier, Voir Montréal, 8 au 14 novembre 2007

« On pénètre moins dans un récit policier que dans une histoire d’amitié, touchante par ailleurs, entre deux êtres unis par une connivence et une affection à la fois discrètes et éclatantes. Peu de péripéties et de rebondissements, donc, mais des dialogues authentiques et amusants, un humour doux-amer, une écriture émouvante et personnelle »
-Éric Champagne – Lurelu, hiver 2008


Ce que la critique a dit de La Trace de l’Escargot, de Benoît Bouthillette :

« Sur un rythme souvent étonnant, essoufflant même, Sioui sait nous faire vivre les moments forts de l’intrigue […] on ne peut que constater le talent brut de l’auteur, Benoît Bouthillette, […]son héros nous entraîne dans une quête de repères débordant largement le cadre de l’intrigue. Un auteur à suivre. »
-Michel Bélair, Le Devoir, samedi 26 mars 2005

« L’intérêt principal de ce roman, excellent par ailleurs, réside dans le style, dans la narration à la première personne de Benjamin Sioui […] Ce jeune romancier a une voix originale, un style très particulier, une langue spécifique qui donne un rythme, une musique à ce récit policier hors norme. Étonnant ! »
-Norbert Spehner, La Presse, dimanche 10 avril 2005

« La Trace de l’escargot fait partie des trouvailles de l’année. […] L’intérêt de ce polar réside dans son style parlé, baroque et déjanté. […] les dérives philosophiques de Sioui sont déjà devenues cultes pour une génération »
-Geneviève Thibault, ICI Montréal, 12 mai 2005

« Benoît Bouthillette nouveau pape du polar québécois. […] Non pas un polar, mais un véritable traité de la contre-culture post-moderne. […] Un coup d’essai qui s’est révélé un coup de maître.
-Didier Fessou, Le Soleil, dimanche 2 octobre 2005

« Un jeune auteur d’un talent indiscutable, qui a su renouveler magistralement le style […] Bouthillette écrit dans le langage parlé, il le fait avec justesse sans tomber dans le sordide ou le vulgaire. Ce style narratif est maîtrisé avec brio et l’auteur en exploite tous les avantages. Il est original, unique même. »
-Clément Martel, Québec Français numéro 139, automne 2005

« […] uune authentique tempête littéraire. Car c’est ce dont il s’agit. L’écriture de Bouthillette est mouvement, emportement, incantation, tsunami »
-Laurent Laplante, Nuit blanche numéro 101, hiver 2005-2006