La dernière photo: une histoire pour les enfants de 10 à 13 ans (Récits Express t. 12) par Christian Ponchon

La dernière photo: une histoire pour les enfants de 10 à 13 ans (Récits Express t. 12) par Christian Ponchon

Titre de livre: La dernière photo: une histoire pour les enfants de 10 à 13 ans (Récits Express t. 12)

Auteur: Christian Ponchon

Broché: 37 pages

Date de sortie: November 22, 2013

Éditeur: Erasme

Téléchargez ou lisez le livre La dernière photo: une histoire pour les enfants de 10 à 13 ans (Récits Express t. 12) de Christian Ponchon au format PDF et EPUB. Ici, vous pouvez télécharger gratuitement tous les livres au format PDF ou Epub. Utilisez le bouton disponible sur cette page pour télécharger ou lire un livre en ligne.

Christian Ponchon avec La dernière photo: une histoire pour les enfants de 10 à 13 ans (Récits Express t. 12)

Un mini-roman plein de suspense et d'aventures !

En se baladant sur le marché, Antoine, grand fan d’antiquités, déniche un vieux polaroïd. De retour à la maison, alors qu’une dispute éclate entre lui et sa soeur Sofia, l’appareil éjecte une photo qui perturbe la jeune fille. Quelques heures plus tard, c’est Antoine qui s’étonne de la deuxième photo réalisée par l’étrange appareil…

Plus on lit, mieux on lit. Récits Express, c'est plus de 30 histoires variées et des thèmes passionnants pour faire découvrir le plaisir de la lecture aux jeunes lecteurs de 10-13 ans.

EXTRAIT :
– Combien vous avez dit ? demanda Antoine en fonçant les sourcils.
– Trente mille.
La vieille femme lui montra trois doigts pour s’assurer qu’il avait bien compris. Le garçon fit la grimace. À n’en pas douter, celle-là était folle. Folle à lier. Jamais il n’avait imaginé qu’un appareil photo crasseux et à moitié délabré puisse valoir une telle somme.
– T’en trouveras jamais un comme ça, gamin, rajouta la vieille femme avec un sourire entendu. Jamais.
– À ce prix-là, c’est sûr, dit Antoine entre ses dents.
Sans attendre la réponse du jeune garçon, la vieille entreprit de débarrasser son étal. Il n’était que 11h, mais elle semblait décidée à plier bagage rapidement.
Antoine reposa l’antique polaroïd avec précaution.
– Après tout, si elle trouve un gogo pour le lui acheter à ce prix…
Il s’apprêtait à tourner les talons quand une voix forte l’interpella…